Récits et faveurs reçus

Avoir recours en cas de besoin à l’intercession de personnes qui jouissent d’une renommée de sainteté est une pratique courante dans l’Église. Nous présentons une sélection de récits reçus au Bureau pour les Causes des saints de la Prélature de l’Opus Dei.

Faveurs
Opus Dei - Récits et faveurs reçus

Une infection inconnue

Voilà six jours que mon neveu avait de la fièvre. L’antibiotique qui lui avait été administré les quatre derniers jours ne semblait pas faire d’effet. Nous l’avons conduit à l’hôpital le matin avec de la fièvre, la diarrhée et des vomissements, en plus d’une forte grippe. Les examens réalisés au cours de la journée montrèrent une forte augmentation des globules blancs, mais sans arriver à localiser le foyer de l’infection. Mon neveu était sous sérum, abattu, avec une forte fièvre et ne voulant pas boire un peu d’eau.

Dans l’après-midi, le médecin nous a fait part de sa préoccupation. Cette nuit-là, les pédiatres ont pris la décision de suspendre toute la médicamentation et d’observer comment il passait la nuit. Au bout de cinq heures sans dormir à peine, lui et sa maman éteint complètement épuisés. Je les ai laissés à l’hôpital en pensant que, sans l’aide des médicaments, ce serait la pire nuit. Je suis rentrée chez moi très angoissée.

Chez moi, j’ai ressenti profondément le besoin de prier. Mon esprit s’est tourné vers la figure du docteur Cofiño. Je n’ai pas trouvé la petite image avec sa prière, mais je me suis mise à lui demander d’intercéder auprès de Dieu notre Seigneur pour qu’il éclaire les pédiatres et nous accorde le prompt rétablissement de mon neveu.

Le lendemain matin, les signes cliniques avaient complètement changé. Au cours de la nuit, il avait pu bien dormir. Le lendemain, la fièvre céda du terrain, la diarrhée diminua et le garçon reprit de l’appétit. Un jour plus tard il sortit de l’hôpital et s’est rétabli rapidement sans aucun médicament. Ma reconnaissance va au Dr Cofiño.

A. de F.

Un bébé attendu

Avec mon épouse, nous avons eu recours à l’intercession du Dr Cofiño pour que la femme de mon fils attende un bébé. Après avoir prié pendant deux mois, on nous a communiqué la joyeuse nouvelle de sa grossesse, faveur dont nous remercions Dieu et le docteur.