Saint Josémaria Textes du jour

La sainteté

Le grand secret de la sainteté se résume à ce que nous ressemblions de plus en plus à Lui, qui est le seul et le plus aimable Modèle (Forge, 752).

Nous appartenons, vous et moi, à la famille du Christ, car c’est ainsi qu’il nous a élus en lui, dès avant la création du monde, pour être saints et immaculés en sa présence, dans l’amour, déterminant d’avance que nous serions pour lui des fils adoptifs par Jésus-Christ. Tel fut le bon plaisir de sa volonté, à la louange de gloire de sa grâce (Eph 1, 4-5). Cet appel gratuit que nous avons reçu du Seigneur nous trace un objectif bien précis : la sainteté personnelle, comme saint Paul nous le répète avec insistance. Hæc est voluntas Dei : sanctificatio vestra (I Thes 4, 3), la volonté de Dieu, c’est votre sanctification. Ne l’oublions donc pas : c’est pour conquérir ce sommet que nous sommes dans la bergerie du Maître.

Amis de Dieu, 2, 1

De même que la clameur de l’océan est faite du bruit de chacune des vagues, de même la sainteté de votre apostolat se compose des vertus personnelles de chacun d’entre vous.

Chemin, 960

La sainteté est faite d’héroïsme. — Par conséquent, dans le travail on nous demande l’héroïsme de bien « achever » les tâches qui nous reviennent, jour après jour, y compris lorsque ce sont les mêmes occupations qui se répètent. Sinon, c’est que nous ne voulons pas être saints !

Sillon, 529

Un saint qui ne prierait pas ?… — Je ne crois pas à cette sainteté-là.

Chemin, 107

La « grande » sainteté est dans l’accomplissement des « petits devoirs » de chaque instant.

Chemin, 817

La sainteté personnelle n'est pas une abstraction mais une réalité bien précise, divine et humaine à la fois, et qui se manifeste sans cesse par des actes d'Amour quotidiens.

Forge, 440

Faire tout par Amour ! Voilà le chemin de la sainteté, le chemin du bonheur.

C'est de ce point de vue que tu dois affronter tes tâches intellectuelles, les occupations les plus hautes de l'esprit, et les choses qui te semblent très à ras de terre, celles que nous devons tous accomplir par nécessité. Et tu vivras alors dans la joie et dans la paix.

Forge, 725