Saint Josémaria Textes du jour

“Sanctifier son propre travail n'est pas une chimère”

Sanctifier son propre travail n'est pas une chimère; c'est la mission de tout chrétien...: la tienne et la mienne. — C'est ce qu'a découvert cet ajusteur, qui faisait ce commentaire: "elle me rend fou de joie cette certitude que moi, en maniant le tour et en chantant, en chantant beaucoup — intérieurement et extérieurement — je peux devenir saint...: quelle bonté que celle de notre Dieu!" Sanctifier son propre travail n'est pas une chimère; c'est la mission de tout chrétien...: la tienne et la mienne. — ...

...C'est ce qu'a découvert cet ajusteur, qui faisait ce commentaire: "elle me rend fou de joie cette certitude que moi, en maniant le tour et en chantant, en chantant beaucoup — intérieurement et extérieurement — je peux devenir saint...: quelle bonté que celle de notre Dieu!" (Sillon, 517)

En cette heure de Dieu, l'heure de ton passage dans ce monde, décide-toi vraiment à réaliser quelque chose qui en vaille la peine: le temps presse et qu'elle est noble, héroïque, glorieuse la mission de l'homme — de la femme — sur la terre lorsqu'elle embrase du feu du Christ les cœurs flétris et pourris! —

Il vaut la peine d'apporter aux autres la paix et le bonheur d'une croisade forte et joyeuse. (Sillon, 613)

Tu laisses parfois éclater ton mauvais caractère: en plus d'une occasion il affleure, avec une dureté extravagante. D'autres fois, tu ne cherches pas à amender ton cœur et ta tête, pour que la Très Sainte Trinité y trouve sa douce demeure... Et toujours, tu finis par te retrouver un peu loin de Jésus, Lui que tu connais si mal...

— De la sorte, tu n'auras jamais de vie intérieure. (Sillon, 651)

Un remède à tout: la sainteté personnelle! — C'est pourquoi les saints furent si pleins de paix, de force, de joie, d'assurance... (Sillon, 653)