Saint Josémaria Textes du jour

"La communion des Saints"

Vivez, avec une intensité particulière la Communion des Saints, et chacun sentira, à l'heure de la lutte intérieure aussi bien qu'à l'heure du travail professionnel, la joie et la force de ne pas être seul (Chemin, 545).

Il y a un instant, avant le lavabo, nous avons invoque le Saint-Esprit, et nous lui avons demandé de bénir le sacrifice offert à son Saint Nom. La purification une fois achevée, nous nous adressons à la Trinité — suscipe, Sancta Trinitas — pour qu'Elle accueille ce que nous présentons en mémoire de la vie, de la Passion, de la Résurrection et de l'Ascension du Christ, en l'honneur de Marie, toujours Vierge, en l'honneur de tous les saints.

Que le sacrifice serve au salut de tous — Orate, fratres, supplie le prêtre — car mon sacrifice est le vôtre, celui de toute l'Eglise. Priez, mes frères, même si vous n'êtes qu'un petit nombre; même s'il n'y a qu'un seul chrétien qui soit présent, et même si le célébrant est seul: parce que toute Messe est l'holocauste universel, le rachat de toutes les tribus, de toutes les langues, de tous les peuples et de toutes les nations.

Tous les chrétiens, par la communion des saints, reçoivent les grâces de chaque Messe, qu'elle soit célébree devant des milliers de personnes ou seulement devant un enfant de choeur distrait. Dans tous les cas, la terre et le ciel s'unissent pour entonner avec les anges du Seigneur: Sanctus, Sanctus, Sanctus... (Quand le Christ passe, 89)