Messe en l’honneur de saint Josémaria à Bruxelles

Ce samedi 18 juin, plus de quatre cents personnes étaient rassemblées à l'église Saint-Jacques sur Coudenberg pour célébrer la messe annuelle en l'honneur de Saint Josémaria.

Actualité en Belgique
Opus Dei - Messe en l’honneur de saint Josémaria à Bruxelles

La messe était présidée par S.E. Mgr Alain Lebeaupain, nonce apostolique auprès de l'Union européenne. Mgr Emmanuel Cabello, vicaire régional de l’Opus Dei en Belgique, et d’autres prêtres ont concélébré avec le représentant du Saint-Père.

Dans son homélie, de par sa fonction, Mgr Lebeaupain a voulu aborder le rôle de l’Opus Dei dans l’Eglise et la société à partir de la perspective européenne. Il a rappelé que la Prélature « est sans conteste une institution qui est en même temps fortement insérée dans la vie du Peuple de Dieu dans un endroit donné, et également reliée directement à la vie d’un ensemble qui dépasse les frontières d’un pays ou d’une nation. » Elle « ne peut pas se sentir étrangère à ce qui se fait ici pour construire un continent pacifique et généreux. »

Mgr Lebeaupin a signalé qu’en suivant l'exemple de saint Josémaria, il importe que ces valeurs soient vécues concrètement par des personnes : « la spiritualité du fondateur de l’Opus Dei nous renvoie à notre responsabilité personnelle et à celle de l’Eglise, comme assemblée de croyants cohérents dans leur vie quotidienne. »

Le christianisme n'est pas une idéologie, ni un sentiment. C'est une réalité d'hommes et de femmes qui croient ensemble en Jésus-Christ, car on n'est pas disciple du Seigneur en restant tout seul. La vie des saints et des saintes est la preuve de la vérité de la foi que nous devons proclamer. Pas seulement en paroles — la foi sans les œuvres est morte — mais aussi à travers les œuvres de chacun.

Le futur de la société européenne est entre les mains des jeunes et des familles. Cette société ne doit pas être caractérisée par l'individualisme, mais par la solidarité envers ceux qui en ont le plus besoin. Si on évoque les racines chrétiennes, ces dernières doivent transparaître à travers la vie des disciples du Christ dans leur vie quotidienne. Cette vie qui est un don de Dieu. Nous sommes appelés à être les témoins de cette vie, de la vie de Dieu, de la vie de la grâce.

« Votre chemin est nécessaire, vous êtes nécessaires, fidèles de la Prélature, pour que ce continent continue à être ce qu'il est et a été : un continent de paix, de générosité et de respect de la personne humaine. »