Ce que dit l'histoire sur le mariage de Jésus

Aucun texte de l'Antiquité n'évoque un tel mariage, y compris les évangiles gnostiques, et les mentalités juives n'excluaient pas forcément le célibat.

Catéchèses sur Jésus-Christ

A-t-on des traces historiques d’un mariage de Jésus ? Il n’existe aucune trace historique d’un mariage de Jésus. Les écrits du Nouveau Testament, bien sûr, n’en parlent pas ; mais aucun autre texte de l’antiquité n’évoque un tel mariage. Il ne semble même pas que le célibat de Jésus ait jamais été remis en question au long des premiers siècles de l’histoire de l’Église. Les textes gnostiques, qui transmettent une vision négative du corps et de la sexualité, seraient d’ailleurs le dernier endroit où chercher l’idée que Jésus ait pu être réellement marié.

Mais les mentalités juives n’excluaient-elles pas le célibat ? L’argument consistant à dire que les mentalités juives de l’époque condamnaient le célibat présuppose qu’aucune exception n’était possible. Pourtant, Jésus a montré plusieurs fois qu’il ne se sentait pas tenu par les coutumes juives. Cela lui fut même durement reproché par les Pharisiens. Le Christ se déclare au dessus du Sabbat, quand il s’agit du bien du prochain ; il ne soumet pas ses disciples au jeûne ; il protège de la lapidation une femme adultère ; il interdit le divorce ; il prend des repas chez les publicains et les pécheurs… Une telle liberté vis-à-vis des coutumes est même un des traits caractéristiques de la vie de Jésus.

Du reste, est-il vrai que les mentalités juives excluent totalement le célibat ? Les évangiles, qui ont incontestablement été écrits par des Juifs, mentionnent l’entourage féminin de Jésus, sans jamais suggérer que Jésus ait pu lui-même avoir une femme. Bien plus, les apôtres s’étonnent un jour de le voir parler seul à seul avec une femme (cf. Jn 4, 27). Jésus lui-même enseigna la valeur du célibat gardé « en vue du Royaume des Cieux » (Mt 19, 10). L’apôtre Paul, juif lui aussi, affirme clairement qu’il n’est pas marié, et qu’il voudrait que tout le monde fût comme lui (I Cor 7, 7). Dans l’Ancien Testament, le prophète Jérémie n’était pas marié. Saint Jean Baptiste ne semble pas non plus l’avoir été.

Manuscrit de la Mer Morte

On connaît par ailleurs des sectes juives contemporaines du Christ, comme celle des Esséniens, qui prônaient le renoncement au mariage. C’est d’ailleurs l’une de ces communautés esséniennes, celle de Qumrân, que permirent de mieux connaître les fameux « Manuscrits de la Mer morte », dont Dan Brown prétend faire grand cas…

Que disent les « évangiles » gnostiques ? Dan Brown affirme que ces textes sont plus anciens et plus fiables que ceux du Nouveau Testament. Il n’en est rien, puisqu’il est établi qu’ils sont tous postérieurs, de beaucoup, aux quatre évangiles canoniques. Quoi qu’il en soit de leur fiabilité, toutefois, les textes gnostiques ne suggèrent jamais que le Christ ait pu être marié à Marie Madeleine. Marie Madeleine n’apparaît que très peu dans les plus anciens de ces textes. Dans l’Évangile de Thomas (IIème siècle) lorsque Pierre demande à Jésus d’éloigner Marie parce que, dit-il, « les femmes de sont pas dignes de la vie », Jésus répond : « Voici que je la guiderai pour en faire un Homme… Toute femme qui se fera Homme entrera dans le royaume de Dieu » (logion 114 ; « Homme » dans ce contexte, désigne le disciple parfait, celui qui a dépassé le masculin et le féminin).

Marie Madeleine ne joue un rôle important que dans l’Évangile de Marie et l’Évangile de Philippe (du IIème et IIIème siècles). Ces textes disent que Marie Madeleine était très proche de Jésus – plus proche que les Apôtres, ce qui en offusquait certains – et que Jésus lui avait fait des révélations spéciales. Mais ce qui est toujours décrit, c’est une proximité d’ordre spirituel. De fait, les textes gnostiques se caractérisent par leur vision pessimiste du corps, voire leur condamnation de la sexualité. On peut dire que plus Marie est décrite comme spirituellement proche de Jésus, moins il est vraisemblable qu’elle ait été son épouse.

De quand date l’idée que le Christ aurait été marié à Marie Madeleine ? L’idée que Jésus a été marié à Marie Madeleine est, en réalité, une invention… de la fin du XXème siècle. Elle a eu un certain succès dans la littérature, voire le cinéma, avant d’être popularisée par le Da Vinci Code. Elle a également séduit certains théologiens « alternatifs », notamment ceux qui prétendent élaborer une théologie « féministe ». Cette idée correspond bien sûr au refus de considérer le Christ comme Dieu. Mais elle traduit aussi la conception, toute contemporaine, selon laquelle une vie sentimentale et amoureuse est totalement nécessaire à l’équilibre individuel. Ce n’est pas du tout ce que pensaient les Gnostiques au IIème ou au IIIème siècle. L’idée selon laquelle le Christ a dû être marié en dit plus long sur les mentalités actuelles que sur la figure historique de Jésus.